La Grande Croisière des Entreprises
Croisière des Entreprises, paysages de rêve
Accueil
L'organisation du rallye
Les attraits touristiques du parcours
Les cartes du parcours
Les escales et les distances
les conditions météo
Questions Réponses
La sélection des participants
Fiche de pré-inscription
 
 Y.C.F
 ESSEC
 Yachts club de Monaco
 yachts club de Paris
 
La sélection des participants

Un voilier en parfait état de naviguer au long cours

 Des voiliers entre 12 et 18 m pour une croisière au long cours

Un rallye ne peut se dérouler à la satisfaction de tous sans une réelle homogénéité des participants. Aussi La Grande Croisière des Entreprises est ouverte uniquement aux voiliers entre 11 m et 20 m capables de naviguer sous voile par petite brise à une vitesse minimum de 6 nœuds et cette vitesse doit pouvoir être maintenu au moteur pendant au moins 200 milles.
Les réserves d’eau douce doivent permettre d’assurer au moins douze jours d’autonomie dans les traversées.

On conçoit qu’un moteur ou tout appareil de navigation puisse tomber accidentellement en panne et nécessiter une intervention technique Les organisateurs ont prévu un approvisionnement par avion dans de nombreux points du parcours. Mais des pannes à répétition pour vétusté d’un moteur ou d’un appareil ne peuvent être acceptées.
Aussi tous les voiliers lors de leur engagement seront soumis à une visite et à des tests techniques pour s’assurer qu’aucun d’entre eux ne puisse freiner le rallye. Cette visite portera en outre sur l’équipement de sécurité qui doit être conforme à celui d’une navigation océanique, et les moyens de communication.

Une grande aventure pleine d'aléas avec ses risques et périls

La Grande Croisière des Entreprises a pour objet de regrouper des voiliers pour entreprendre une navigation au très long cours qu’il serait bien difficile de réaliser en solitaire dans les mêmes conditions de sécurité. Mais cet encadrement ne peut en aucun cas décharger les skippers de leur entière responsabilité. Le rallye reste une grande aventure avec ses risques et périls.

Il est quelques principes qui doivent être admis par tous les participants :
- Si l’équipage d’un voilier décide d’abandonner le rallye en cours d’étape sans raison grave, il perdra tout soutien de l’organisation et devra rejoindre son port de destination par ses propres moyens.
- Tout skipper doit désigner un co-skipper capable en cas de défection d’assurer la conduite du voilier et la poursuite du rallye. Si le remplaçant se révèle incompétent, les organisateurs peuvent imposer un skipper de l'organisation.
Les escales indiquées ne constituent en aucun cas un programme contractuel. Elles peuvent être supprimées ou remplacées suivant les conditions météo ou les circonstances politiques.
Aucun service n’est garanti. Si par exemple, dans un petit port très isolé, le carburant contrairement aux promesses locales venait à manquer, chacun devra prendre des dispositions particulières sans que les organisateurs puissent en être tenus responsables.

QUESTIONNAIRE A TELECHARGER [ ici ]